Confinement coronavirus : recréer le lien avec son animal (partie II)

0 Partages

Au même titre que le recentrement sur soi et la bienveillance envers les autres, vérifions ensemble les soins de base pour votre animal de compagnie, pour renforcer notre lien pendant le confinement.

Après avoir précédemment vues les bases, approfondissons maintenant les soins.

chat-etudie-liste-soins
Alors, par quoi on commence?

L’état des lieux physique

  • Pelage :
    • brillance du poil et aspect de la fourrure (doux, gras, sec?)
    • présence ou non de pellicules
    • pas de perte excessive de poils
    • absence d’êtres vivants indésirables à expulser 🦠
  • Dentition :
    • absence de mauvaise haleine ou de tartre
    • gencives saines (ni gonflées, ni rouges)
    • pas d’abcès, d’aphtes, ni de salivation excessive, ni de mauvaise haleine. Enfin, sauf si votre animal vient de déguster un roquefort à l’ail 😁
    • NB : toujours laisser aux rongeurs de quoi limer leurs dents.
  • Etat des griffes :
    • Notez leur bonne rétractation
    • Besoin d’une coupe ? Un ongle abîmé ?
    • NB : attention au double ergot chez certaines races de chien.
    • NB : les rongeurs doivent pouvoir accéder à des endroits où gratter, afin d’user naturellement leurs griffes
  • État des coussinets :
    • aucune fissure, déchirure ou craquelure
  • Oreilles :
    • propres ! Dans le cas contraire, utiliser des coton tiges pour bébés, afin d’éviter tout enfoncement trop important
  • Yeux :
    • pas d’impuretés dans les coins (à ôter délicatement avec un coton tige ou une gaze humidifiée si jamais)
    • bonne rétraction de la pupille à lumière (pour les chats)
    • aucune présence de voile qui apparaitrait
  • Peau :
  • Déplacement :
    • aucun boitement
    • vérifiez la souplesse
    • soyez attentif à son équilibre
chaton-vétérinaire-vérification
« Vous allez suivre la lumière des yeux »

Check-list de sa mobilité

Prenez toujours un peu de temps pour manipuler votre animal. Chose bien plus simple à faire avec une souris qu’avec un dogue argentin, je vous l’accorde. Quoique, bien énervée la souris…

souris-qui-cogne
On évite d’en arriver là…

Très délicatement, faites fonctionner chaque articulation dans son sens habituel, naturel. Le geste doit se dérouler sans tressautement, ni douleur (ex : un cri de votre animal, généralement suivi par une griffure ou un coup de dent si vous ne captez pas le signal assez rapidement 🐱‍👤 ).

Le comportement

Après avoir vérifié les besoins vitaux et les points physiques décrits ci-dessus, un autre point très important est à considérer : son comportement.

Et encore une fois, vous êtes le meilleur expert pour votre animal, car vous vivez avec lui, vous êtes celui/celle qui passe le plus de temps avec lui (encore plus durant le confinement) et le connaissez donc mieux que personne. Mieux que n’importe quel vétérinaire. Vous devez donc être capable de noter quand un changement s’opère.

Toute modification comportementale est généralement la traduction d’un problème de santé sous-jacent. Il faut ainsi par exemple s’assurer que votre animal ne s’isole pas, que de l’apathie ou de l’agressivité n’arrive pas.

(Attention : cette catégorie de symptômes peut traduire un important problème sanitaire) 🚩

Un peu de détente 😎

Après toutes ces sollicitations, il faut terminer sur une note de douceur, pour féliciter votre animal de sa patience d’ange 😇. Une solution docteur ? Les massages et leurs multiples bénéfices vont permettre de :

massage-lapin-soin
  • Détendre tout le monde, à la fois vous et votre animal
  • Créer de l’endorphine (idéal en cas d’apathie)
  • Recréer et renforcer du lien
  • Déceler certaines anomalies. De la plus bénigne, comme une bourre de poils, à la plus inquiétante comme une boule.

Votre compagnon appréciera de surcroît ce contact, c’est un moment privilégié avec vous. Par contre, n’attendez pas forcément à ce qu’il vous rende la pareille…

chat-masse-femme
Détendez vous Madame, je m’occupe de tout

Important

Tous ces conseils restent non exhaustifs. Ils ne se substituent pas à des visites régulières chez le vétérinaire. Ces soins de base pour votre animal vous donneront à la fois une saine occupation pendant le confinement et surtout sont un bon moyen de vérifier la santé de votre compagnon tout en continuant de renforcer votre lien avec lui. Et ce sont surtout d’excellente habitudes à conserver pour la suite.

Enfin, la petite note très sérieuse, même pendant un confinement on ne fait jamais d’automédication (à soi ou son animal) : appellez son vétérinaire pour toute question AVANT d’administrer quoique ce soit.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *