Confinement coronavirus : recréer le lien avec son animal (partie I)

A l’heure du confinement dû au Covid-19, que les journées doivent paraître longues à celles et ceux qui ont l’habitude d’aller dehors ou d’avoir une vie sociale très extravertie…
Pourtant, si nous voulons que ce confinement dure le moins longtemps possible, une seule solution :

RESTEZ CHEZ VOUS

Beaucoup de possibilités s’offrent à nous pour s’occuper sainement : faire du tri, ré-organiser son intérieur, se découvrir de nouveaux talents. Ce confinement est la période rêvée pour revenir à l’essentiel, recréer notre lien aux autres. Et tous les autres… en particulier ceux que l’on nomme les nôtres.

Votre animal, votre famille

Le lien social

Renouer avec les siens… Et si vous profitiez de ce temps de pause pendant lequel vous êtes beaucoup plus présents chez vous pour approfondir également les liens avec votre animal de compagnie ? Il fait lui aussi partie des vôtres, partie de votre famille.

Et pourtant à « trop les voir », nous pouvons avoir créé des habitudes qui peuvent nous éloigner de nos compagnons poilus. Une thérapie de couple n’étant pas possible, profitons de cette pause pour repenser les bases de cette relation. Pendant le confinement, comment recréer le lien avec ses animaux de compagnie?

L’observation

chat et piano

Pour commencer : avez-vous déjà pris le temps de l’observer attentivement ? Ses habitudes, ses moments de jeux, ses positions de prédilection pour dormir ? Connaissez-vous son jouet favori ? Ses lieux intimes pour faire sa toilette ?

Chaque animal possède sa manière de communiquer. Leurs miaulements / aboiements / cris (rayez la mention inutile) sont modulés selon le message envoyé. Profitez du confinement pour réviser votre dictionnaire personnel humain/animal !

Quels sont ses talents cachés, ses hobbies favoris ? Peut-être, à l’instar de Kali la pianiste, votre minette possède un talent caché !

Ses habitudes

Votre chat, chien, rongeur, NAC et autre amphibien, même le plus surprenant, a tout comme n’importe quel être social, besoin de codes et d’habitudes.

chien-etude-lunettes-mac
« Euh corona quoi ? Pourquoi t’es tout le temps à la maison ? »

Vous aussi d’ailleurs. Les changements actuels dus au confinement bouleversent votre routine. Mais vous, vous en comprenez la raison.

Imaginez donc pour eux… Vous pouvez toujours leur expliquer posément les tenants et aboutissants du coronavirus, le résultat n’est pas garanti ! Un animal a pourtant besoin de repères. Alors, que faire ?

Pendant ce confinement, des habitudes vont être prises qui devront être défaites lorsque le monde sortira de cette pause. Vous reprendrez le travail, les enfants retourneront à l’école, etc. Il faudra donc le faire en douceur afin de ne pas perturber votre animal. Mais chaque chose en son temps, nous verrons cela en temps voulu.

Place aux jeux, aux câlins, aux moments partagés !
Oui, le confinement doit être l’occasion de recréer le lien particulier et indispensable pour une harmonie avec vos animaux

Les bases pour recréer le lien

L’alimentation

croquettes-chat-nourriture-gamelle
A table !

Bonne nouvelle les magasins d’alimentation animale restent ouverts. Donc pas de précipitation sur les croquettes, pâtées et autre, il n’ y a pas de risque de pénurie aujourd’hui. Sauf problème médical (allergie, stérilisation, surpoids, etc), on ne modifie pas l’alimentation de son animal. Et dans ce cas, on voit d’abord avec son vétérinaire référent.

L’hydratation

fontaine-eau-chat-hydratation
Une source d’eau fraîche

Votre animal ne boit pas assez ? C’est le moment rêvé pour tester plusieurs pistes. Comme placer sa ou ses gamelle(s) d’eau dans différents endroits du logis.


Ensuite, mesurez si le niveau baisse de partout, si votre félin préfére un lieu particulier. Peut-être que sur conseil du vétérinaire (ou de moi-même) vous avez mis en place une fontaine ? On voit avec son matou ou son petit chien la place qui matche.

Mais ce n’est pas tout. Pensez-y également : la nourriture humide (telle la pâtée) pour les chats et les chiens est aussi une solution complémentaire à son hydratation.

Pour les rongeurs, on alternera entre le biberon, l’écuelle, le distributeur d’eau ou un apport en légumes plus important.

Les besoins de nos compagnons

Les promenades canines

Votre chien doit toujours faire ses besoins dehors. Alors, même si vous rêviez de faire la grasse mat’, conservez le rythme pour lui. Sortez aux mêmes horaires que d’habitude, car le confinement ne sera pas éternel…

Pour vos connaissances qui prétextent vous aider dans cette tâche, mais ne pensent en réalité qu’à eux : invitez-les à s’acheter une peluche. Votre chien n’est pas un objet que l’on prête… Il n’obéit pas à tout le monde, la gestion d’un animal n’est pas innée et doit faire appel à des professionnels animaliers.

Les litières félines

La base : toujours placée dans un endroit calme, hors du passage, sans pour autant créer un boudoir de 20m² pour chats 😁. Et pour tout savoir sur la litière, c’est par ici!

Les sorties des rongeurs
hamster-pleure
Regarde-mooooi !

Nos amis les rongeurs, rats, lapins, souris, cochons d’Inde et autres, vivent le plus communément en cage ou en enclos. Ce sont eux, les vrais as du confinement. Mais afin de casser cette routine, il faut leur laisser un accès régulier à un habitat plus vaste. Sous contrôle bien-sûr, car il ne faudrait pas que votre câble réseau soit grignoté par un animal revanchard, qui souhaite que vous passiez plus de temps avec lui que les yeux rivés sur les écrans…😅

Les jeux

Chouette, plus de temps pour partager ! Si votre animal est un joueur – en terme de baballe hein, pas de poker – il va se régaler de vous avoir à sa disposition toute la journée. Le jeu est le moyen par excellence lors du confinement pour recréer du lien avec vos animaux.

Ma minette est dans ce cas là. Elle sait très bien se faire comprendre lorsqu’elle est d’humeur joueuse. Elle nous fait profiter de ses plus tendres miaulement, vient délicatement poser sa patte sur notre bras, etc. Tous les signaux sont bons si nous n’accédons pas à son besoin impératif de jeu. Néanmoins nous adorons ces moments d’échange, elle n’est pas ingrate et nous ramène ses jouets après chaque envoi.

jeu-chat-jouet

Ne sous-estimez pas le pouvoir du jeu dans la relation animal/humain. Nul doute que c’est par ces échanges et le plaisir du jeu que vous pourrez apprendre ou réviser avec Médor de nouveaux tours ou faciliter des actes d’obéissance (de futurs articles sont à venir). Comme avec un être humain, ça passe toujours mieux avec le côté ludique. Et quelle complicité créée !

Pour les rongeurs : cachez leur nourriture, incitez les à chercher avec de petits indices. Enrichissez aussi leur espace de jeu : nouveaux cartons, création d’étages, jouets suspendus. Les rats sont vraiment des animaux extrêmement intelligents et ont un véritable besoin de faire travailler leur cervelle.

Trouver de nouveaux jouets dans les objets du quotidien

Les magasins encore ouverts à proximité de chez vous ne proposent pas de jouets ? Le choix ne vous convainc pas ? Pire, c’est votre animal qui n’est pas convaincu par votre dernier achat ?

Ne vous tourmentez pas, vous sous-estimez certainement le potentiel de votre logis. Voici quelques idées d’objets du quotidien facilement réutilisables en objets ludiques :

  • les rouleaux de papier WC vides (et comme il semblerait que les Français en soient de gros consommateurs … 🤦‍♀️) ou d’essuie-tout
  • les fermetures/attaches de sachet (type pain industriel)
  • les vieux élastiques à cheveux
  • les poignées de la corde à sauter achetée, mais qui ne nous a cependant jamais motivée à faire de l’exercice 😅
  • les boules de papier froissé (attention que les petits bouts ne soient pas ingérés)
  • les cartons pour les cachettes et grignotages des rongeurs
  • les liens de fixation des colis
  • les vieux lacets de chaussures
parc-jeux-rongeurs
Et c’est parti pour le parc d’attractions!

Repenser son habitat

Bonne nouvelle, vous êtes négatif au coronavirus ? Peut-être qu’une autre maladie s’est déclenchée chez vous : le virus du rangement (Marie Kondo, si tu me lis…). Alors profitez-en pour ré-agencer vos pièces en tenant compte de la bébête !

Les chats ont besoin de se percher. Les chiens ont besoin d’avoir une place définie pour dormir. Certains rongeurs aiment pouvoir se mettre à l’abri. Etc. Intéressez vous au besoin de votre animal : apprenez-en un peu plus sur son espèce, saupoudrez cela d’une pincée d’étude de son comportement en tant qu’individu et à vous la recette gagnante pour améliorer son habitat.

  • Une chaise, une table, même un tabouret : placez les contre une fenêtre afin que Minou puisse mater ce qui se passe dans la rue
  • Préparez une couchette avec de vieux pulls, au calme et hors des courants d’air pour que Rex dorme comme un bébé
  • Réaménagez la cage de vos rongeurs avec des cachettes, hamacs, terriers adaptés à chaque type de rongeur

Profitez de cet épisode pour noter leurs spots favoris, de façon à les améliorer et supprimer les possibles entraves : biberons d’eau mal fixé, gamelles dans un lieu de passage, cage dans le courant d’air, …

Renforcez ce lien unique

Profitez de cette parenthèse (enchantée ou non, selon vos conditions de confinement 😊) pour recréer ce lien spécial qui vous unit à vos animaux. Les animaux sont des éponges à émotions. En conséquence, à vous de les aider à ne pas subir des tensions négatives dont ils ne pourraient en plus comprendre la raison. Ces conseils vous permettrons de surcroît de vous assurer de la bonne santé de votre boule de poils.

Recréez la relation de symbiose entre votre animal et vous. Il n’y a pas que lui qui en profitera. Au bout de quelques jours je vous promets que la sérénité vous gagnera également !

chat-humain-nez-à-truffe
« Merci le confinement, tu es à 100% moi désormais ! » 😸

Team #restezchezvous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *