Le déconfinement en toute sérénité

0 Partages

Tout ce qui commence, se termine. Le déconfinement, du moins partiel, est prévu pour le lundi 11 mai. Le confinement avec votre animal s’est bien passé. 👌Trop peut-être ? Votre animal a été très câlin, très proche durant toute cette période spéciale. Comment alors s’assurer que le déconfinement se passe dans la sérénité ? Après mes conseils pour un bon confinement (et même multiples conseils), voici ceux pour le tant-attendu dé-confinement.

La distanciation physique

Lorsque votre animal ne veut pas de contact, il vous le fait savoir. Feulement, grognement, départ, détournement, toutes les méthodes sont bonnes. Son attitude, même si parfois surprenante, est souvent claire. Et si vous le respectez, vous obtempérez.

Et bien pour ce déconfinement, la première étape va être d’inverser les rôles. D’autant plus si votre boule de poils a été plus attaché à vous que d’habitude lors du confinement.

chat-qui-saccroche-à-la-jambe
Nan!!!!! Tu restes avec moi!!!!!!

Comment procéder ?

  • Commencez par diminuer les temps d’interactions (jeux, échanges, câlins)
  • Puis diminuez leur fréquence (« supprimez » aléatoirement certains de ces temps d’interaction, pour par exemple aboutir à 1 sur 2)
  • Progressivement, réservez-vous des moments : isolez-vous de votre compagnon dans une pièce, sans lui en donner l’accès
  • Vous aviez habitué votre chien à 1 heure de promenade à chaque pipi ? Descendez progressivement cette durée. D’abord à 50 minutes puis de plus en plus jusqu’à retrouver la durée habituelle du créneau, la durée qu’il aura lorsque vos occupations sociales et professionnelles reprendront normalement.

Les espaces de liberté

Ah les mauvaises habitudes prises… Entre les dodos canins sur le canapé, les permissions félines de grimper partout, peut-être avez-vous été trop permissif(ve) au nom du confinement. Si vous souhaitez rétablir les règles d’avant, ne criez pas, ne punissez pas. Ce serait injuste et de toute façon votre animal ne comprendrait pas. Le déconfinement avec votre animal doit se faire en toute sérénité. 🧘‍♀️

Doucement mais fermement, on ré-instaure les règles « d’avant » (celles qui n’auraient pas dû être enfreintes…🙄).

Vos rongeurs vivaient en totale liberté ? Pareil, on diminue les temps de balade et la taille de l’espace au fur et à mesure.

L’aromathérapie

Le déconfinement va à nouveau bouleverser vos habitudes. Cela sera une source de stress pendant quelques jours pour vos animaux. Pour rendre cette période la plus simple à vos compagnons et à vous même, autant mettre toutes les chances de votre côté. Praticienne certifiée en aromathérapie, lorsque mes clients font face à des situations de stress avec leurs animaux, je leur propose régulièrement de travailler avec les huiles essentielles. Celles que je vais vous présenter ci-dessous ont déjà fait leurs preuves.

L’aromathérapie est une médecine alternative et douce qui complémente mais en aucun cas ne se substitue à un traitement établi par un vétérinaire. Vous êtes déjà adepte ou souhaitez essayer ? Voici quelques pistes pour commencer en douceur et apporter la sérénité à votre animal pour ce déconfinement.

En diffusion

huiles-essentielles
A manier avec parcimonie!

Pour le chien : la Camomille noble (ou romaine). Sédative et apaisante, elle agira comme un anxiolytique. Mettre 1 à 2 gouttes sur un tee shirt que vous avez porté et laisser le à disposition de votre animal. Lors des promenades et des phases de jeu, portez 1 à 2 gouttes sur vous, pareillement avant de rentrer des courses ou de toute absence (courte) du domicile. En plus de calmer le choc séparatif avec les propriétés psycho-olfactives de la camomille, vous créerez une association d’odeurs entre cette huile essentielle et la vôtre. Sentir cette odeur en votre absence rassurera votre animal, elle sera associée à votre substantielle présence.

Pour les chats et furets : ylang-ylang totum (ou complète). Déstressante et équilibrante, elle sera parfaite en diffusion passive. Mettre quelques gouttes dans un bol d’eau chaude et surtout ne pas forcer son compagnon à le respirer. Placer le bol en sécurité dans la pièce où se trouve l’animal.

Les synergies

Si l’Ylang Ylang Totum est un peu fort, il est possible d’ajouter un peu de Lavande Vraie (Fine ou officinale, c’est la même).

Le petit grain bigarade (aux actions relaxantes) peut être parfaitement associé à l’ylang-ylang ou camomille et à la lavande. Par contre éviter de mêler plus de 3 huiles essentielles. En effet, les odeurs émanant de la synergie seront trop fortes et satureront l’odorat fin de tout animal.

En massage : déposer les huiles essentielles sur la zone entre les épaules (appelée zone « spot-on »), pour éviter que l’animal ne se lèche. On applique à rebrousse poils, après avoir écarté les poils au maximum.

Un lapin crétin en chef cuisinier
C’est moi le chef cuisto!

Recette application physique : préparer 95 gouttes d’huile végétale de jojoba pour sa neutralité et parce qu’elle pénètre rapidement + 5 gouttes d’huile essentielle (de lavande vraie, de camomille noble ou d’ylang-ylang totum). Placez seulement 2 gouttes de cette synergie sur un coton-tige et appliquez sur la zone à spot-on. Pensez bien à conserver la préparation au réfrigérateur.

Précautions

attentionjpg
Mises en garde


Il faut agir de manière préventive et graduelle, sur plusieurs jours, afin de laisser votre boule de poils se familiariser avec l’odeur. Je vous conseille par exemple, lors du premier jour de diffusion, de rester chez vous, afin que l’animal n’associe pas tout de suite cette nouvelle odeur avec votre absence.

Ne jamais utiliser les huiles essentielles (que ce soit en diffusion ou en application) dans les cas suivants :

  • contre-indication médicale
  • animal qui ne supporte pas l’odeur (certes, mais ça va mieux en le disant)
  • présence de bébés de toute espèce
  • femelles gestantes ou allaitantes
  • huile essentielle « dégradée » (soleil, température, péremption, mauvaise qualité…)
  • Et restez attentif·ve aux réactions possibles (chaque organisme est différent)

Le p’tit plus !

Le saviez-vous ? Les huiles essentielles de lavande et d’ylang-ylang ont les mêmes propriétés bénéfiques sur l’humain. Déstressons ensemble !

Reprendre un rythme de croisière

Finies les grasses mat’, les multiples sorties sanitaires ou les parties de jeux à 1h du matin. Il faut reprendre le rythme habituel, celui où vous avez à vous absenter à l’extérieur (ne serait-ce que pour travailler). Pour que ce soit le plus indolore pour tous, je vous conseille de commencer progressivement. Par exemple en commençant dès demain mardi 5 et sans discontinuer le week-end précédent votre rentrée. Vos animaux ont besoin de repères et d’habitude, il faut les modifier graduellement. Cette douce transition vous sera également bénéfique !

Dans cette phase transitoire il faut bien sûr rester attentif à la bonne alimentation, à la bonne hydratation, ainsi qu’aux déjections et mictions. L’observation est aussi comportementale : attitude, réaction, prostrations.

Et après ?

tape-la-01
Tape là, on a réussit!

Et voilà, vous êtes dorénavant des pros du déconfinement.

Ultime astuce : durant une courte période après votre reprise du travail et des absences du foyer, continuez à vous abstenir de bouger les meubles de place, de partir en week-ends (avec ou sans les loulous), d’inviter trop de monde à la fois chez soi. Douceur et progressivité.

Il se peut qu’au début de cette reprise, l’animal mange moins ou soit moins enclin au jeu. Pas de panique, même si vous avez tout bien fait (ce dont je suis sûre ! 😉), c’est quand même un sacré changement d’habitude. Si un doute s’installe suite à d’autres troubles, comme une apathie, de l’agressivité ou que le jeûne s’amplifie, comme d’habitude on demande conseil à son vétérinaire préféré sans attendre.

0 Partages

2 réponses sur “Le déconfinement en toute sérénité”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *